129. Loosing my religion       (REM)

 

Oh life, it's biger… It's bigger than you

And you are not me

The lengths that I will go to… The distance in your eyes

Oh no, I've said too much… I set it up

 

That's me in the corner… That's me in the spot-light

Losing my religion

Trying to keep up with you… And I don't know if I can do it

Oh no, I've said too much… I haven't said enough

 

I thought that I heard you laughing

I thought that I heard you sing

I think I thought I saw you try

 

Every whisper…. Of every waking hour

I'm choosing my confessions

Trying to keep an eye on you

Like a hurt, lost and blinded fool, fool

Oh no, I've said too much… I set it up

 

Consider this… Consider this, the hint of the century

Consider this, the slip

That brought me to my knees, failed

What if all these fantasies come… Flailing around

Now I've said too much

 

I thought that I heard you laughing

I thought that I heard you sing

I think I thought I saw you try

 

Instru

But that was just a dream

That was just a dream

 

That's me in the corner… That's me in the spotlight

Losing my religion

Trying to keep up with you

And I don't know if I can do it… Oh no, I've said too much

I haven't said enough

 

I thought that I heard you laughing

I thought that I heard you sing

I think I thought I saw you try

 

But that was just a dream

Try, cry, why try

That was just a dream

Just a dream, just a dream, dream

130. Love is all     (Roger Glover)

 

 Everybody's got to live together

All the people got to understand

So, love your neighbour

Like you love your brother

Come on and join the band

 

Well, all you need is love and understanding

Ring the bell and let the people know

We're so happy and we're celebratin'

Come on and let your feelings show

 

Love is all, well love is all,

Love is all, can't you hear the call

Oh, love is all you need

Love is all you need at the Butterfly Ball

 

Ain't you happy that we're all together

At the ball in nature's countryside

And although we're wearing different faces

Nobody wants to hide

  

Love is all, well love is all,

Love is all, can't you hear the call

Oh, love is all you need

Love is all you need at the Butterfly Ball

 

Instru

 

All you need is love and understanding

Hey, ring the bell and let the people know

We're so happy and we're celebratin'

Let your feelings show

 

Love is all, yes love is all at the Butterfly Ball

Love is big, love is small

Love is free, love is all at the Butterfly Ball

 

When you back's to the wall

When you're starting to fall

You got something to lean on

Love is everything

It can make you sing at the Butterfly Ball

Love is all, I say love is all, yes love is all

At the Butterfly Ball

131. Ma liberté de penser         (Florent Pagny)

 

 Quitte à  tout prendre prenez mes gosses et la télé, 
Ma brosse à  dent mon revolver la voiture ça c'est déjà  fait, 
Avec les interdits bancaires prenez ma femme, le canapé, 
Le micro onde, le frigidaire, 
Et même jusqu'à  ma vie privée 
De toute façon à  découvert, 
Je peux bien vendre mon âme au Diable, 
Avec lui on peut s'arranger, 
Puisque ici tout est négociable, mais vous n'aurez pas, 
Ma liberté de penser. 

Prenez mon lit, les disques d'or, ma bonne humeur, 
Les petites cuillères, tout ce qu'à  vos yeux a de la valeur, 
Et dont je n'ai plus rien à  faire, quitte à  tout prendre n'oubliez pas, 
Le shit planqué sous l'étagère, 
Tout ce qui est beau et compte pour moi, 
J' préfère que ça parte à  l'Abbé Pierre, 
J' peux donner mon corps à  la science, 
S' il y'a quelque chose à  prélever, 
Et que ça vous donne bonne conscience, mais vous n'aurez pas, 
Ma liberté de penser. 

Ma liberté de penser. 


J' peux vider mes poches sur la table, 
Ca fait longtemps qu'elles sont trouées, 
Baisser mon froc j'en suis capable, mais vous n'aurez pas, 
Ma liberté de penser. 

Quitte à  tout prendre et tout solder, 
Pour que vos petites affaires s'arrangent, 
J' prends juste mon pyjama rayé, 
Et je vous fais cadeaux des oranges, 
Vous pouvez même bien tout garder, 
J'emporterai rien en enfer, 
Quitte à  tout prendre j' préfère y' aller, 
Si le paradis vous est offert, 
Je peux bien vendre mon âme au diable, 
Avec lui on peut s'arranger, 
Puisque ici tout est négociable, mais vous n'aurez pas, 
Non vous n'aurez pas, 
Ma liberté de penser. 
Ma liberté de penser

132. Manhattan Kaboul       (Renaud)

133. Marcia Baila          (Les Rita Mitsouko)

 

 Marcia, elle danse sur du satin, de la rayonne

Du polystirène expansée à ses pieds

Marcia danse avec des jambes aiguisées comme des couperets

Deux flêches qui donnent des idées, des sensations

Marcia, elle est maigre, belle en scène, belle comme à la ville

La voir danser me transforme en excité

 

Moretto, comme ta bouche est immense

Quand tu souris et quand tu ris

Je ris aussi, tu aimes tellement la vie

Quel est donc ce froid que l'on sent en toi?

 

Mais c'est la mort qui t'a assassinée, Marcia

C'est la mort qui t'a consumée, Marcia

C"est le cancer que tu as pris sous ton bras

Maintenant, tu es en cendres, cendres

La mort, c'est comme une chose impossible

Et même à toi qui est forte comme une fusée

Et même à toi, qui est la vie même, Marcia

C'est la mort qui t'a emmenée

 

Marcia danse un peu chinois

La chaleur dans les mouvements d'épaules

A plat comme un hiéroglyphe inca de l'opéra

Avec la tête elle danse aussi très bien

Et son visage danse avec tout le reste

Elle a cherché une nouvelle façon et l'a inventée

C'est elle, la sauterelle, la sirène en mal d'amour

Le danseur dans la flanelle ou le carton

 

Instru

 

Moretto, comme ta bouche est immense

Et quand tu souris et quand tu ris

Je ris aussi, tu aimes tellement la vie

Quel est donc ce froid

Que l'on sent en toi ?

 

Mais c'est la mort qui t'a assassinée, Marcia

C'est la mort qui t'a consumée, Marcia

C"est le cancer que tu as pris sous ton bras

Maintenant, tu es en cendres, cendres

La mort, c'est comme une chose impossible

Et même à toi qui est forte comme une fusée

Et même à toi, qui est la vie même, Marcia

C'est la mort qui t'a emmené

134. Mirza         (Nino Ferrer)

 

Z´avez pas vu Mirza ? Oh la la la la la

Z´avez pas vu Mirza ? Oh la la la la la

Z´avez pas vu Mirza ? Oh la la la la la

 

Où est donc passé ce chien ? Je le cherche partout

Où est donc passé ce chien ? Il va me rendre fou

Où est donc passé ce chien ? Oh... ! Ça y est, je le vois !

 

Veux tu venir ici ! Je n´le répéterai pas

Veux-tu venir ici ! Mmm… Sale bête va

Veux-tu venir ici ! Oh… ! Il est reparti

 

Instru

 

Où est donc passé ce chien ? Je le cherche partout

Où est donc passé ce chien ? Il va me rendre fou

Où est donc passé ce chien ? Oh… ! Ça y est je le vois !

 

C´est bien la dernière fois   que je te cherche comme ça

Veux tu venir ici ! Je n´le répèterai pas

Veux tu venir ici ! Oh… ! Et ne bouge pas

Veux tu venir ici ! Oh…yeah! Satané Mirza

135. Miss You          (The Rolling Stones)

 

 I’ve been holding out so long

I’ve been sleeping all alone

Lord I miss you

I’ve been hanging on the phone

I’ve been sleeping all alone

I want to kiss you

Oooh oooh oooh oooh oooh oooh oooh……

 

 Well I’ve been haunted in my sleep

Youve been starring in my dreams

Lord I miss you

I’ve been waiting in the hall

I‘ve Been waiting on your call

When the phone rings, It’s just some friends of mine that say

Hey, what's the matter man?

Were gonna come around at twelve

With some puertorican girls that are just dyyyyyin to meet you

Were gonna bring a case of wine

Hey, lets go mess and fool around

You know, like we used to

 

Aaah aaah aaah aaah aaah aaah aaah……

 

   Pont         Ooh ! everybody waits so long !

Ooh ! baby why you wait so long !

Wont you come on ! come on !

  

I’ve been walkin’ such a while

Singing after dark

People think Im crazy

Stumbling on my feet

Shuffling through the street

Asking people, what's the matter with you boy?

Sometimes I want to say to myself

Sometimes I say

 

Oooh oooh oooh oooh oooh oooh oooh…

 

 Pont            Ooh ! everybody waits so long !

Ooh ! baby why you wait so long !

Wont you come on ! come on !

  

I wont miss you child

I guess Im lying to myself

 

I’ve been holding out so long

I’ve been sleeping all alone

Lord I miss you

I’ve been hanging on the phone

I’ve been sleeping all alone

I want to kiss you

 

Lord, I miss you child

 

Aaah aaah aaah aaah aaah aaah aaah….

136. Mon amant de St Jean          (Edith Piaf)

 

Je ne sais pourquoi j'allais danser

A Saint-Jean au musette

Mais quand un gars m'a pris un baiser

J'ai frissonné, j'étais chipée

Comment ne pas perdre la tête

Serrée par des bras audacieux

Car l'on croit toujours aux doux mots d'amour

Quand ils sont dits avec les yeux

Moi qui l'aimais tant

Je le trouvais le plus beau de Saint-Jean

Je restais grisée sans volonté, sous ses baisers

 

Sans plus réfléchir, je lui donnais

Le meilleur de mon être

Beau parleur chaque fois qu'il mentait

Je le savais, mais je l'aimais

Comment ne pas perdre la tête

Serrée par des bras audacieux

Car l'on croit toujours aux doux mots d'amour

Quand ils sont dits avec les yeux

  

Moi qui l'aimais tant

Je le trouvais le plus beau de Saint-Jean

Je restais grisée sans volonté, sous ses baisers

 

Mais hélas, à Saint-Jean comme ailleurs

Un serment n'est qu'un leurre

J'étais folle de croire au bonheur

Et de vouloir garder son cœur

Comment ne pas perdre la tête

Serrée par des bras audacieux

Car l'on croit toujours aux doux mots d'amour

Quand ils sont dits avec les yeux

Moi qui l'aimais tant

Mon bel amour, mon amant de Saint-Jean

Il ne m'aime plus, c'est du passé, n'en parlons plus