307 . Aux sombres héros de l'amer      (Noir Désir)
 

Aux sombres héros de l'amer

Qui ont su traverser les océans du vide

À la mémoire de nos frères

Dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide

 

Always lost in the sea… Always lost in the sea

 

Tout part toujours dans les flots

Au fond des nuits sereines, ne vois-tu rien venir?

Les naufragés et leurs peines qui jetaient l'encre ici

Et arrêtaient d'écrire

 

Always lost in the sea… Always lost in the sea

Always lost in the sea… Always lost in the sea

 

Instru

 

Ami, qu'on crève d'une absence ou qu'on crève un abcès

C'est le poison qui coule

Certains nageaient sous les lignes de flottaison intimes

À l’intérieur des foules

Aux sombres héros de l'amer

Qui ont su traverser les océans du vide

À la mémoire de nos frères

Dont les sanglots si longs faisaient couler l'acide

Always lost in the sea… Always lost in the sea   (Ad Lib)

 

308 . La complainte du phoque en Alaska           Beau Dommage

 

Cré-moé, cré-moé pas, quéqu' part en Alaska

Y a un phoque qui s'ennuie en maudit

Sa blonde est partie gagner sa vie

Dans un cirque aux Etats-Unis

Le phoque est tout seul, il r'garde le soleil

Qui descend doucement sur le glacier

Il pense aux Etats en pleurant tout bas

C'est comme ça quand ta blonde t'a lâché

Ça vaut pas la peine de laisser ceux qu'on aime

Pour aller faire tourner des ballons sur son nez

Ça fait rire les enfants, ça dure jamais longtemps

Ça fait plus rire personne quand les enfants sont grands

Ouh, ouh-hou… Ouh, ouh-ouh


Quand le phoque s'ennuie, il r'garde son poil qui brille

Comme les rues de New York après la pluie

Il rêve à Chicago, à Marilyn Monroe

Il voudrait voir sa blonde faire un show

 

Instru

 

 

 

C'est rien qu'une histoire, j'peux pas m'en faire accroire

Mais des fois j'ai l'impression qu'c'est moi

Qui est assis sur la glace les deux mains dans la face

Mon amour est partie puis j'm'ennuie

 

Ça vaut pas la peine de laisser ceux qu'on aime

Pour aller faire tourner des ballons sur son nez

Ça fait rire les enfants, ça dure jamais longtemps

Ça fait plus rire personne quand les enfants sont grands

Ouh, ouh-hou… Ouh, ouh-ouh

 

Ça vaut pas la peine de laisser ceux qu'on aime

Pour aller faire tourner des ballons sur son nez

Ça fait rire les enfants, ça dure jamais longtemps

Ça fait plus rire personne quand les enfants sont grands

Ouh, ouh-hou… Ouh, ouh-ouh

 

 

309 . Le blues du businessman          (Starmania)

 

 

J'ai du succès dans mes affaires 

J'ai du succès dans mes amours 

Je change souvent de secrétaire 

J'ai mon bureau en haut d'une tour 

D'où je vois la ville à l'envers 

D'où je contrôle mon univers 

J'passe la moitié de ma vie en l'air 

Entre New York et Singapour 

Je voyage toujours en première 

J'ai ma résidence secondaire 

Dans tous les Hilton de la Terre 

J'peux pas supporter la misère 

(Au moins es-tu heureux ?)


J'suis pas heureux mais j'en ai l'air 

J'ai perdu le sens de l'humour 

Depuis qu'j'ai le sens des affaires 

J'ai réussi et j'en suis fier 

Au fond je n'ai qu'un seul regret 

J'fais pas ce que j'aurais voulu faire 

(Qu'est-ce que tu veux mon vieux ? 

Dans la vie on fait ce qu'on peut, pas ce qu'on veut)

 

J'aurais voulu être un artiste 

Pour pouvoir faire mon numéro 

Quand l'avion se pose sur la piste 

À Rotterdam ou à Rio 

 

J'aurais voulu être un chanteur 

Pour pouvoir crier qui je suis 

J'aurais voulu être un auteur 

Pour pouvoir inventer ma vie 

Pour pouvoir inventer ma vie 

J'aurais voulu être un acteur 

Pour tous les jours changer de peau 

Et pour pouvoir me trouver beau 

Sur un grand écran en couleur 

Sur un grand écran en couleur 

 

J'aurais voulu être un artiste 

Pour avoir le monde à refaire 

Pour pouvoir être un anarchiste 

Et vivre comme ... un millionnaire 

Et vivre comme ... un millionnaire 

J'aurais voulu être un artiste…

Pour pouvoir dire pourquoi j'existe 

 

310 .  Bad Case of Loving You (Doctor, Doctor) Robert Palmer

Whoa

A hot summer night, fell like a net
I've gotta find my baby yet
I need you, to soothe my head
And turn my blue heart to red

Doctor Doctor, gimme the news
I got a bad case of lovin' you
No pill's gonna cure my ill
I got a bad case of lovin' you

A pretty face don't make no pretty heart
I learned that buddy from the start
You think I'm cute, a little bit shy
Mama, I ain't that kind of guy

Doctor Doctor, gimme the news
I got a bad case of lovin' you
No pill's gonna cure my ill
I got a bad case of lovin' you

I know you like it, you like it on top
Tell me mamma, are you gonna stop?

You had me down twenty-one to zip
Smile of Judas on your lip
Shake my fist, knock on wood
I got it bad, and I got it good

Doctor Doctor, gimme the news
I got a bad case of lovin' you
No pill's gonna cure my ill
I got a bad case of lovin' you

 

311. Chacun fait (c'qui lui plaît)    Chagrin d'amour

Cinq heures du mat' j'ai des frissons
Je claque des dents et je monte le son
Seul sur le lit dans mes draps bleus froissés
C'est l'insomnie, sommeil cassé
Je perds la tête et mes cigarettes
Sont toutes fumées dans le cendrier
C'est plein d'Kleenex et d'bouteilles vides
J'suis tout seul, tout seul, tout seul
Pendant qu'Boulogne se désespère
J'ai d'quoi m'remplir un dernier verre
Clac fait le verre en tombant sur le lino
J'm'coupe la main en ramassant les morceaux
Je stérilise, les murs qui dansent
L'alcool ça grise et ça commence
(Yeah, yeah, yeah, yeah)
Font les moutons, sur le parquet

Et à c'moment là, qu'est-ce que vous avez fait?
J'crois qu'j'ai r'mis la radio
(Chacun fait, fait, fait c'qui lui plaît, plaît, plaît!)
L'précipice est au bout
(L'précipice on s'en fout, chacun fait, fait, fait c'qui lui plaît, plaît, plaît)
(Toutes les étoiles qui brillent) qu'est-ce qu'elles ont à m'dire, les étoiles?

Six heures du mat' faut qu'j'trouve à boire 
Liqueur forte ou café noir
J'brûle un feu rouge, police patrouille
Je serre les fesses, y a rien qui presse
"Quatre, cinq francs ma rose"
Crie le p'tit chose dans le matin rose
J’gare mon ondine sous ses comptines

Ah, qu'est-ce t'as là, qu'est-ce t'as?

Tout près d'une poste y a un p'tit bar
Je pousse la porte et je viens m'asseoir
Trois, quatre patibulaires
Tapent le carton dans les waters
Toute seule au bar dans un coin noir
Une blonde platine sirote sa fine
Elle m'dit "champagne?" je l'accompagne
Elle m'dit "cinquante?" j'lui dis "ça m'tente"

Et vous êtes rentré comment?
Dans ma voiture
Ah, et y avait toujours l'même air à la radio
(Chacun fait, fait, fait c'qui lui plaît, plaît, plaît)
Que d'pression dans les bars
(Personne te pousse à boire, chacun fait, fait, fait c'qui lui plaît, plaît, plaît)
Les gens ont d'ces manies
La décalcomanie!

Sept heures du mat', l'hôtel
Je paie, j'abrège
Je fouille mes poches
Je sais c'est moche

Son sourire rouge, son corps qui bouge
Elle fait glisser son cœur croisé
Sur sa peau bronzée
T'as les bas nylon qui filent sur l'édredon
Ses ongles m'accrochent "tu viens chéri?"
Le lit qui craque et les volets claquent
Seuls dans le lit dans ses draps bleus froissés
Sur sa peau glisse mes doigts glacés
Elle prend la pose, j'pense à autre chose
Ses yeux miroirs renvoient mon regard
Les anges pressés dans ce bleu glacé
Me disent "c'est l'heure" j'leur dis "quelle heure?"

Et vous, vous souvenez vraiment pas de c'qui s'est passé?
Non, vraiment pas
(Chacun fait, fait, fait c'qui lui plaît, plaît, plaît)
Sous mes pieds, y a la terre
(Sous tes pieds, y a l'enfer, chacun fait, fait, fait c'qui lui plaît, plaît, plaît)
Mon Dieu, j'peux même pas jouir
Tant pis pour toi, il faut dormir

Alors j'me sauve dans le matin gris
C'est plein d'cageots et pas d'taxi
Les chats qui s'tapent leurs p'tits ronrons
Des éminences, des p'tits bateaux
Porte d'la Chapelle je m'sens pas belle
Mes bigoudis sont plus en plis
Dans mon studio, j'aspirateur
La vidéo m'fait un peu peur

Madame pipi a des ennuis
Monsieur papa s'fait du tracas
Dans les logis des mal lotis
Bébé vomit sa bouillie

Huit heures du mat' j'ai des frissons
Je claque des dents et je monte le son
Seule sur le lit dans mes draps bleus froissés
C'est l'insomnie, sommeil cassé
Je perds la tête, mes cigarettes
Sont toutes fumées dans le cendrier
C'est plein d'Kleenex et d'bouteilles vides
J'suis toute seule, toute seule, toute seule
Pendant qu'Boulogne se désespère
J'ai d'quoi m'remplir un dernier verre
Clac fait le verre en tombant sur le lino
J'm'coupe la main en ramassant les morceaux